Je veux un joli webdesign !

Beaucoup de mes clients accordent une grande importance au design de leur site web. Ils veulent que ce soit « beau ». Ne connaissant pas toutes les composantes qui font la réussite d’un site (ergonomie, référencement, programmation…), il est normal qu’un client se fie aux critères de beauté, très subjectifs d’une personne à l’autre. Dans cet article je pars du postulat qu’un projet web c’est d’abord un bon contenu, un produit original à mettre en valeur, des textes bien écrits…un projet cohérent.

Dis papa, c’est quoi un joli design ?

En cherchant un peu voici la définition que j’ai pu trouver pour définir un joli design.

C’est l’ensemble des techniques utilisées permettant de faire correspondre le graphisme au message que souhaite faire passer un individu, une marque, une société et d’optimiser l’expérience utilisateur

Je m’explique : lorsqu’un internaute entre sur un site, il doit tout de suite comprendre où il est et à quel type de public s’adresse le site. Durant la navigation, l’internaute doit pouvoir naviguer le plus facilement possible quelque soit sa connaissance d’internet. Les technologies utilisées doivent être transparentes pour l’utilisateur. Faire oublier les contraintes technologiques à un internaute, c’est déjà un premier pari gagné. Le web est un canal de diffusion différent des autres car les sites web utilisent des technologies qui peuvent être un frein pour beaucoup d’internautes.

 

De plus, l’internaute n’est pas passif devant son ordinateur comme il pourrait l’être devant une affiche ou en écoutant la radio.Les critères de beauté ne sont pas les mêmes pour un webdesigner que pour un internaute lambda. Tout simplement car nous n’avons pas tous la même culture du webdesign et du web. J’entends souvent des webdesigners être contents de leur travail car ils y ont passé du temps ou qu’ils ont mis en œuvre des techniques difficiles. Malheureusement l’internaute ne le sait pas et ne jugera pas ces critères.Le regard d’un internaute face à un site web n’est pas du tout le même que devant une création graphique.

Par exemple : pour un amateur de photo, lorsqu’il visite une expo il apprécie la beauté des œuvres même si ses connaissances techniques en la matière sont nulles. Pour un internaute débutant il y a des contraintes techniques qui ne lui permettront pas de profiter de ce qu’il y a autour de son curseur de souris. Un internaute ne profitera jamais de l’esthétique d’un webdesign comme d’une vraie autre création graphique car on ne visite pas le web comme un musée. Sur un site, l’internaute vient rechercher des infos et/ou effectuer une action (achat, rechercher une info, lire un article….). Un internaute est toujours pressé et il ne vient pas visiter votre site web pour prendre du plaisir mais pour son contenu.

Webdesign et image de marque

Dans la majorité des cas un site web n’a pas pour vocation de faire passer des émotions comme le ferait une photo ou un tableau sauf pour des sites où l’image de marque importe plus que le reste. Ce sont souvent des sites événementiels ou des sites de grosses entreprises. Certains grandes marques se doivent de posséder un site web afin d’appuyer une image de marque déjà existante. Le design peut aider à appuyer une image de marque sur laquelle la société communique déjà sur les autres canaux (TV, radio, print…).

Par exemple pour les marques de luxe, beaucoup de sites misent tout sur l’image de marque. D’ailleurs souvent au détriment de l’ergonomie, ce que ne peuvent pas se permettre tous les sites. Ces sites sont donc souvent là pour en mettre plein la vue.Par contre le plus beau design du monde, ne sera d’aucune utilité si l’ensemble du projet n’est pas cohérent et que le design est réalisé au détriment du reste. Dans ce cas mieux vaut avoir un site ergonomique avec du contenu plutôt qu’un joli site.Une des fonctions d’un design est de permettre à l’internaute de savoir en quelques instants sur quel type de site il est (e-commerce, site institutionnel, portail web) et quelle cible est visée.

La charte graphique doit correspondre à la cible visée, le choix des couleurs, des typos et l’agencement se fera en conséquence. Cela peut paraître évident, mais j’ai vu des sites ayant une charte graphique ne correspondant pas au public visé par la marque. Sans rentrer dans les détails ils existent beaucoup de critères pouvant desservir l’image de marque d’un site web. Le plus évident d’entre eux est le niveau de gamme du site.Je m’explique : un site au design amateur peut ne pas mettre en confiance l’internaute et à l’inverse un site trop haut de gamme peut faire fuir l’internaute. Ceux-ci se diront que le site ne correspond pas à leurs besoins ou à leur budget.N’êtes vous jamais passé devant un restaurant ou un magasin en vous disant :

Ça ne sert à rien que je regarde, ce sera trop cher pour moi.

Sur internet c’est le même principe.J’ai déjà vu des exemples de sites de e-commerce voir leurs ventes s’effondrer après une refonte graphique.

Exemple: il y a quelques temps je participais à une conversation sur un forum où le gérant d’une société de chauffe-eau avait vu son chiffre d’affaire chuter après une refonte graphique, alors que son trafic restait stable. Après analyse, il ressortait un design trop haut de gamme pour ce type de produit.

Webdesign et ergonomie

Concernant l’ergonomie, je ne rentrerai pas dans les détails car je ferai plusieurs articles à l’avenir sur le sujet. Pas besoin de le rappeler, l’ergonomie d’un site web est primordiale ou plutôt vitale. Une charte graphique doit être conçue pour aider à naviguer de façon la plus simple possible.Un design bien pensé permettra de faciliter la navigation des internautes sur votre site et par conséquent l’expérience utilisateur. Pour un internaute, une expérience utilisateur agréable c’est un bon point pour l’image de marque de la société concernée. Certains webdesigners que j’ai pu rencontrer ne sont pas toujours conscients des drames que peuvent causer un site mal conçu.Quelque soit le projet, ergonomie et webdesign doivent faire bon ménage. Lors de projets à faible budget il est difficile d’avoir un graphiste et un ergonome. Pourtant cela peut parfois être utile car lorsque vous avez la tête depuis un certains temps dans votre projet, il est difficile de prendre le recul nécessaire et un avis extérieur est bienvenu. Pour concevoir une charte graphique ergonomique, il est important de réussir à se mettre à la place de l’utilisateur. Très souvent nous raisonnons avec notre propre référentiel, ce qui est une erreur car nous n’avons pas tous :

  • le même équipement informatique (taille écran, qualité d’affichage…)
  • la même culture du web et du design web
  • les mêmes facilités à naviguer
  • les mêmes capacités physiques (vue, audition…)
  • la même logique

La mise en page jouera un rôle important car elle permettra d’apporter un confort à l’utilisateur durant sa lecture. La lecture à l’écran étant différente que la lecture papier, il est essentiel d’optimiser ses pages à la lecture sur écran.

J’y comprends plus rien, ça sert à rien d’être beau ?

Sur internet pas besoin d’être beau pour s’en sortir, on est pas dans la vraie vie ! :) Sur le net les critères de beauté ne sont pas forcément ceux que l’on croit.Un beau webdesign n’est pas une œuvre d’art ou un graphisme qui en mettra plein la vue. Mais plutôt un ensemble de techniques et de compromis permettant de faire passer un message et d’enrichir l’expérience utilisateur. Un webdesign, sans un contenu, une ergonomie et un peu de marketing (je vous passe le reste) n’est d’aucune utilité, à part faire plaisir au propriétaire du site.Si je devais choisir, je préfèrerai avoir un site efficace et ergonomique plutôt qu’un site beau…ça vous rappelle pas l’un des plus grand succès du web…notre ami Google. J’exagère un peu car Google c’est aussi une mise en page et un design très étudié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *